Marie Charles - Thérapeute
 
 
08 avril 2020
 
Strates en profondeur
 
Belle occasion que ce confinement, qui nous permet – voire nous oblige par moments - à contempler les strates de nos vies, à constater nos façons d’être au monde, entre générosité et individualité. Belle opportunité aussi pour aller au-delà de ce qui se voit et se montre, parfois avec déchirement et douleur. Les traces de nos parcours se révèlent d’autant plus que la « pollution » de nos vies, entre vitesse, remplissage, course éperdue pour faire et avoir, cessent un peu et nous obligent à nous poser, au long de ce temps qui dure.

Les premiers jours nous les avons remplis entre nouvelles, infos, activités multiples, organisation de notre nouvelle vie, sans vraiment prendre la mesure de ce qui arrivait… puis la réalité nous a rattrapés avec les constats, les chiffres, les souffrances, les manques et le courage de tous ceux qui assurent au prix parfois de leur santé, voire de leurs vies, pour nous permettre de vivre mieux, bien… de vivre tout simplement.

Et puis, les « pourquoi » apparaissent… A chacun d’y répondre, entre explications scientifiques et rationnelles, théories du complot, constats de non-sens et de l’absurdité de notre condition – petites choses fragiles qui fantasment leur toute puissance – enfin malédictions imposées par l’univers à nous autres si peu respectueux de notre terre.

Les strates ouvrent sur des failles plus ou moins profondes. Nous y visitons, amèrement parfois, les choix passés aux effets inattendus. Nous prenons conscience que le temps a passé, passe, et que ce qui a été ne peut se changer… Regrets et rancœurs, chagrins, et manques, déceptions et trahisons viennent alors nous percuter. Souvenirs, ombres et lumières des uns comme des autres, blessures infligées et donc bilan - entre joie, fierté et chagrins - de ce qui est.

Pour certains ces strates abyssales ouvrent sur le sentiment du vide de l’ existence, les questionnements existentiels frôlent les douleurs dépressives fondamentales. Tout ce parcours fait partie prenante du processus de « deuil et renoncement » que nous traversons. Tout cela est juste même si cela est inconfortable.

Et, c’est dans ce « vide créateur » douloureux et inquiétant, que naissent et germent les graines de nos possibles A venir. C’est bien là, nettoyés de nos habituelles traductions sociales, familiales, culturelles, que nous trouvons notre « Je » et lui donnons naissance. Là que nous choisirons comment construire nos lendemains, en cohérence et en synchronicité avec nous-même. Courage donc à nous tous et traversons avec volonté, ténacité et confiance !
 
 
COVID-19 : des psychopraticiens bénévoles vous écoutent
 
 

La Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse (FF2P) & Psy en Mouvement vous propose une liste de psychopraticiens bénévoles, disponibles pour vous.

 
 
En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour :
 
  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité[1] dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; soin des patients atteints d'une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative
 

=> Téléchargez l'attestation de déplacement dérogatoire (PDF)

 
 
Gestes Barrière à ne pas oublier : 
  • Se laver les mains régulièrement ;
  • Utiliser un mouchoir à usage unique ;
  • Tousser ou éternuer dans son coude ;
  • Porter un masque jetable quand on est malade.
 
 
Cet e-mail a été envoyé à malika.sadaoui@gmail.com
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Marie Charles - Thérapeute.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Marie Charles - Thérapeute